Le village de Jarzé et ses environs hébergent divers monuments historiques protégés par l’État. Parmi ceux-ci, le manoir de la Roche-Thibault, le château de Jarzé, la chapelle de Notre-Dame de Montplacé et l’Église Saint-Cyr-et-Sainte-Juliette valent le détour.

Le Manoir de la Roche-Thibault, un monument protégé

Construit au XVIIe siècle, le Manoir de la Roche-Thibault présente une toiture et une façade exceptionnelles. C’est d’ailleurs sa structure de style ancien qui lui a valu son inscription à l’inventaire des monuments historiques selon l’arrêté du 13 décembre 1978. Reconnu comme étant un site attractif présentant un intérêt architectural et historique pour la région Pays de la Loire, ce manoir bénéficie d’un label et d’un statut juridique permettant de le protéger.

Le château de Jarzé, un site bâti sur trois siècles

Considéré comme une propriété de la commune, le château de Jarzé a été édifié au XVe siècle. Sa construction a été poursuivie au XVIIIe siècle pour être achevée au premier quart du XIXe siècle. Sa façade et sa toiture, dotées d’un cachet particulier, lui ont valu son classement dans l’inventaire des monuments historiques en 2008. En effet, le pavillon d’entrée se trouve du côté bourg, tandis que le portail est de type Malbrèche et la tour en forme de T.

La chapelle Notre-Dame de Montplacé et la sépulture de Piter Deurbroucq

La chapelle Notre-Dame de Montplacé figure dans le répertoire des monuments historiques depuis 1950. Étant protégée par l’État pour son intérêt historique et architectural, elle est entretenue par ce dernier et ne peut être donnée, léguée ou vendue sans le consentement du Ministère en charge de sa protection. Le Nantais Piter Deurbroucq, né en 1756 et décédé en 1831, négociant et armateur, président du Conseil général de Maine-et-Loire et député de la Loire-Inférieure, a été inhumé dans cette chapelle. 

L’Église Saint-Cyr-et-Sainte-Juliette, un lieu artistique

Qu’il soit tout seul ou en groupe, tout visiteur pourra effectuer la visite de l’Église Saint-Cyr-et-Sainte-Juliette librement ou avec un guide. Ouvert tous les jours, ce patrimoine a été bâti vers 1238. Ses huit travées barlongues courbées d’ogives à l’aspect arrondi lui ont valu son classement dans le répertoire des monuments historiques depuis 1967. Il renferme des peintures murales et abrite une fresque représentant les prophètes ayant annoncé la mort du Christ. C’est Jean Bourré, inhumé en 1506, qui a commandé ce monument à Louis Mourier.  

Le château de Rouvoltz, une ancienne demeure de maître

Situé à environ 5 km de Jarzé dans la commune de Chaumont-d’Anjou, le château de Rouvoltz a été achevé en 1851 par Pierre Félix Delarue. En 1458, ce monument qui était un ancien fief et seigneurie appartenait à Guillaume de Cornesse. Au XVIe siècle, Jean de Carbonnier en devenait le propriétaire. Il était marié à Anne de la Roche. Ce château, dont le parc et l’extérieur peuvent être visités, a servi d’hôpital de 1914 à 1915 au cours de la Première Guerre mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *